Le mage Lucy tiré du manga « fairy taill » de Hiro Mashina

tbcm_chapter_9__objections_arise_by_wolfsting-d8g75qvLucy Heartfilia ce mage a le pouvoir d’invoquer les 12 constellations (Capricorne , Aquarius , Pisces , Aries , Taurus , Gemini , Cancer , Leo , Virgo , Libra , Scorpio , Sagittarius )

Lucy a 17 ans c’est une constellationniste

Elle est nouvelle à Fairy Tail.

Elle se fait tout le temps manipuler par Notsu (mage du feu ) mais elle ne s’en plaint pas .

Elle ouvre des portes entre les mondes.

Elle voudrait faire éditer le récit de ses aventures dans la guilde .

Ses rapports avec son père ont l’air conflictuels : elle n’en parle jamais ! sa mère et décédée, elle lui a confié ces trois esprits Aquarius, Capricorne, Cancer

Renseignement : l’emblème de Fairy Tail représente une fée avec une queue . C’est leur fondatrice ,Mevis, qui l’a choisi.

Les tomes 1,2et3 peuvent être empruntés au CDI

Un incendie à la Foa

incendie article TitouanUn important feu de brousse s’est déclaré le 5 septembre 2017 vers 11heures, en bordure de la route menant aux tribus de Oui-Poin et Koindé à la Foa, et à proximité de la zone artisanale de Méaré. Ce départ de feu était d’origine inconnue, mais récemment la cause a été découverte : un mégot incandescent négligemment jeté par terre!

Le feu s’est très rapidement propagé sur une propriété, des habitations ont été menacées dont une ancienne maison d’un gendarme. L’incendie s’est ensuite dirigé vers les hauteurs avoisinantes, attisé par un vent très fort, et s’est propagé à l’arrière d’une colline. Les pompiers du SIVM sud étaient présents sur les lieux pour limiter la propagation des flammes et tenter de stopper le brasier en réalisant des coupe-feu.Une dizaine d’hectares de brousse ont été détruits.Le feu continuait de se propager vers 19 heures, mais a été éteint vers 22 heures.

Les Vacances avant l’heure !!!

Vendredi 4 août 2017 (la veille des vacances) de 13h00 à 15h00 a eu gâteau 1er prixlieu une après-midi récréative. L’après-midi récréative a été organisée car c’était une période, avec des tensions et beaucoup de rapports relatifs à des comportements d’élèves inappropriés.

Elle a été organisée pour que les élèves repartent en vacances sans problème.

A cette après-midi récréative, il y avait des activités dont :

Karaoké avec Mme Lindor en A6 sur le VPI. Dessin avec Mme Sausseau, calligraphie japonaise  avec Mme Sansoni, et foot avec Sergio.

Tous les niveaux de classes ont été mélangés pour toutes les activités. A la fin de ces activités, ont été organisées des danses : il y avait 4 danses différentes, ensuite tous les groupes ont dansés ensemble.                                                           Après les danses, a été annoncé le classement du concours de gâteau :

1ère Joey CREVISSIER, 2ème Sergio KAODA, 3ème Krysten UNGER

Il y avait environ 20 participants inscrits. Les gâteaux ont été jugés par Miss Cornaille, Whitney Boinhaleu, Lou Métais, Elizé Thio et Claudia Wabete                        

Le gâteau gagnant était au chocolat avec des « m&ms », malteser et des kit-kat (voir la photo)

Dès la sonnerie tous les gâteaux ont été dégustés par les élèves !                                                                                      Pour le foot, les gagnants sont les équipes d’élèves qui ont décidé de jouer sous les bannières des nations suivantes : 1er « Allemagne »,  2ème « Argentine », 3ème « Brésil »

Le meilleur buteur est Ivanhoé THEVEDIN

Peut-être qu’il y-aura une autre après-midi récréative avant les vacances d’octobre, selon le comportement des élèves et s’il n’y a pas, cette fois, beaucoup de rapports pour récompenser un bon comportement général.

Séréna et  Nina

Fort Teremba : hier et aujourd’hui

220px-View_from_the_top_of_the_fort 1L’histoire du Fort Teremba ( Moindou )

Un ancien pénitencier. Le Fort est un ancien pénitencier de Nouvelle-Calédonie situé non loin de Moindou sur la côte ouest de la Grande Terre. Le camp prend le nom de Fort Teremba , par rapport à l’îlot Teremba qui se trouve au milieu de la baie d’Uarai . Il s’étend sur la baie d’Uaraï, au sommet d’un plateau qui domine la mer non loin des communes de La Foa , Farino et Moindou . Il a été construit à la demande du gouverneur Gaultier de la Richerie pour y mettre les prisonniers. Il envoie directement un contingent de vingt-cinq condamnés, surveillés par deux surveillants et trois gendarmes. Par la suite, des militaires s’installent pour surveiller la région face à d’éventuels risques de révoltes.

Les alentours se développent. Un petit village se crée autour du camp, on y trouve un bureau d’état civil, une bibliothèque, une église, un bureau de poste, un télégraphe. Mais aussi les locaux nécessaires pour les pénitenciers, c’est à dire : cellules, cuisines et loges des surveillants. Les autres constructions sont liées aux besoins des militaires : poudrerie, tour de guet et mur d’enceinte . En 1872, le gouverneur autorise l’installation de colons libres ; c’est de là que les premiers Alsaciens-Lorrains s’installent à Moindou en 1873.

Le déclin. Mais en 1885 l’ensemble des militaires quittent finalement le site Teremba. En 1898 le gouverneur Feillet, lui, arrête l’envoi des condamnés. A partir de 1890 l’établissement entre dans une phase de déclin. La direction de Teremba est transférée sur Fo Gacheu puis tout l’ensemble du Fort est abandonné en 1908  jusqu’à sa vente aux enchères en 1919 !

Lien vers le site du Fort Teremba : https://www.resa.nc/moindou/fort-de-teremba/tabid/2809/offreid/42230a4b-d0d8-47d4-aa32-83762292b4b2

Le Fort Teremba d’aujourd’hui

Le rôle clé d’une association. Après avoir longtemps été laissé à l’abandon, le Fort Téremba a finalement été réhabilité grâce à l’action de l’association Marguerite en 1984 qui décide de sauver ce haut lieu de l’histoire calédonienne. Elle obtient en 1989 son rachat par la commune de Moindou et son classement comme monument historique par la Province-sud. Aujourd’hui le site, s’étend sur 11 hectares. Il fait toujours l’objet d’un ambitieux programme de réhabilitation, porté par les collectivités .

Un foyer d’activités. Le fort est aujourd’hui un musée consacré à son histoire et à celle du peuplement de la Nouvelle-Calédonie depuis la colonisation. Cette activité muséale se concentre dans le bâtiment principal, reconstruit. Elle se projette aussi jusqu’aux cellules de prisonniers où se dresse un petit parcours avec projections sonorisées. La tour de guet et le mur d’enceinte ont également été restaurés. Aujourd’hui, au delà du musée, le fort est devenu un centre d’interprétation du patrimoine pénitentiaire et militaire. Il est également un lieu d’accueil pour les élèves des « classes patrimoine » qui découvrent, ici, une page importante du pays. Moi par exemple j’y ai été l’année dernière et nous avons visité la boulangerie, la poste, la prison, la tour de guet, la bibliothèque, les écuries, la guillotine, la poudrerie, les puits. J’ai bien aimé l’histoire du pénitencier et la boulangerie. Enfin 180 bénévoles font revivre, chaque année, cet ancien pénitencier au mois de novembre : les touristes ont droit à un spectacle « son et lumière » qui retrace des scènes de vie de l’époque. Ce spectacle attire plus de 5000 spectateurs.

LES ESPIONS

Ils font peur, ils font rêver. Ils ne sont nulle part, ils sont partout. Le point sur un métier hors du commun.

Espionner, cela ne commence pas avec l’agent 007 !

Quand on pense aux espions,on imagine un monde moderne, dangereux mais fascinant, rempli de bolides, de gadgets et d’armes secrètes. Bref, le quotidien du fameux agent secret au service de sa Majesté, James Bond 007. Pourtant, l’espionnage est une profession et un art anciens. Son histoire remonte à des millénaires.

Des espions, mais pour quoi faire ?espion

En fait, depuis qu’il existe des secrets, des espions cherchent à les percer. Espionner, c’est obtenir des informations que d’autres ne souhaitent pas partager. Pour les sociétés, les gouvernements, les forces militaires et même les particuliers, tout savoir, c’est détenir le pouvoir. Savoir ce qu ‘un ennemi pense, projette de faire, construit ou fabrique , est crucial : l’essor ou le déclin de gouvernements et de pays entiers en dépend. Read More

Snapchat, un réseau social pas comme les autres ?

Aujourd’hui les réseaux sociaux sont partout. Snapchat a su trouver une place importante grâce aux contenus « flash »

la préhistoire du réseau social .Le premier réseau social est né en 1995. Son nom était « Classmates » images rscrée par Randy Conrads. Ce réseau social apparaît aujourd’hui bien limité par rapport à Facebook ou Twitter. Classmates  était un peu le Facebook du passé : on pouvait créer son propre profil, publier des choses, devenir ami avec d’autres gens. Aujourd’hui, il existe des milliers de réseaux sociaux, mais les plus connus sont Facebook, Twitter, Snapchat.

Snapchat, pas seulement pour ce qui est appelé à être éphèmère. Snapchat et un réseau social gratuit pour des contenus à court terme. Le principe est de prendre une photo et de l’envoyer à un de vos amis, le message est très bref, il peut durer de 1 à 20 secondes, puis après il s’efface . Il y a aussi la « story » : vous faites un snap puis vous le publiez sur votre profil, et tous vos amis pourront le voir plusieurs milliers de fois, mais au bout d’1 jour il s’effacera et partira dans le fin fond de la galaxie (non ! je rigole, il sera juste supprimé à jamais). Raison pour laquelle, le pictogramme qui symbolise Snapchat  est un fantôme    ( les photos et vidéos n’existent qu’à peine, elles ne font que hanter un court instant la Toile). Aussi avec ce réseau social, vous pouvez vous appeler entre vous, une fonctionnalité empruntée cette fois à Skype, vous pouvez aussi le faire avec plusieurs de vos amis. Read More